CANDIDATURES : POURQUOI VOUS N’OBTENEZ PAS DE RÉPONSE.

D’après une étude régionjob réalisée en 2017, 64% des français ont très peu, voire aucune réponse à leurs candidatures. 

Si vous faites partie de ces 64%, la bonne nouvelle c’est que vous n’êtes pas seul. La seconde bonne nouvelle, c’est que mon objectif est de diminuer ce taux en vous apportant les méthodes nécessaires pour booster votre employabilité.

Sur Linkedin, je vois régulièrement des posts passer tels que :

“ J’ai envoyé plus de 100 candidatures et je n’ai obtenu que quelques réponses négatives avec un mail automatique”

“les recruteurs ne répondent jamais, ils sont irrespectueux, et pourtant, je fais le maximum pour obtenir des réponses lorsque j’envoie des candidatures”

“on ne laisse pas sa chance aux personnes qui n’ont pas assez d’expérience” 

Bon, partant de ce constat, nous allons faire un exercice en sortant du contexte de la recherche d’emploi.

Candidatures : pourquoi vous n'obtenez pas de réponse.

Je vais vous demander d’imaginer que vous êtes dans une posture d’acheteur. Vous souhaitez acheter une maison

Fermez les yeux, imaginez la maison de vos rêves….

C’est bon, vous l’avez ? 

Vous avez noté tous vos critères sur papier, vous savez exactement ce que vous recherchez. Vous allez faire plusieurs démarches pour la trouver cette maison, vous avez vraiment besoin de déménager, votre maison actuelle est trop petite…

1. Dans un premier temps, vous allez sur un site d’annonces immobilières.

Vous rentrez tous vos critères, les mots clés liés au prix, à la localisation, le nombre de pièces etc. 

Un certain nombre de résultats apparait et vous sélectionnez les annonces qui vous intéressent. 

Tout d’abord, les annonces complètes vont attirer votre attention :

  • Celles qui ont un titre accrocheur, qui vous donne envie de cliquer
  • Mais aussi celles qui ont de jolies photos, qui montrent toutes les pièces de la maison pour que  vous puissiez avoir un aperçu global.

Une fois que vous avez cliqué, regardé les photos qui vous donnent envie, et vu que les critères que vous avez mis en barre de recherche sont cochés, vous prenez le temps de lire le texte descriptif. 

Vous avez votre sélection, les textes descriptifs ont fini de vous convaincre, vous prenez votre téléphone et appelez le vendeur pour obtenir plus de renseignements et obtenir une visite. 

Oh… attendez !

Vous aviez pourtant décidé de ne pas faire de travaux dans votre future maison. Mais… une maison attire votre attention. L’annonce est claire. En effet, elle indique bien que la maison nécessite des travaux, mais le vendeur a mis des photos qui montrent comment la maison pourrait être aménagée après travaux, il indique le budget à prévoir associé aux travaux, et démontre dans le texte descriptif tous les avantages que cette maison a :

  • elle est très bien localisée,
  • proche des commerces et des transports.
  • Les écoles sont à quelques mètres.
  • Elle n’a pas de vis à vis,
  • un beau jardin
  • elle peut même vous permettre d’avoir un revenu locatif, grâce à la dépendance au fond du jardin. 

Le vendeur vous aide complètement à vous projeter, et vous démontre que même s’il y a des travaux, vous ne prenez pas de risque à la visiter, cela peut même vous créer des opportunités auxquelles vous n’auriez pas pensé !

Vous décidez d’appeler. 

2. Vous décidez d’élargir vos recherches.

Vous indiquez sur les réseaux sociaux que vous êtes en recherche d’une maison.

Dans ce post, vous indiquez bien vos critères. 

Et là, 1,2,3 personnes de votre réseau vous recommandent des proches, qui vendent des maisons. Ils vous en disent des choses positives. Vous êtes rassuré, car si les maisons vous sont recommandées, c’est qu’elles doivent avoir du positif. 

Vous vous renseignez sur les vendeurs, épluchez les annonces. Elles sont claires, donnent envie grâce aux photos, et le descriptif est complet. Elles répondent plus ou moins à vos critères, mais étant en confiance, vous décidez d’appeler et d’organiser une visite. 

3. Vous vous inscrivez à des listes

Pour être sûr de ne passer à côté d’aucune maison, vous vous inscrivez à des listes d’emails.

Ainsi, vous recevez chaque jour les annonces actives. Vous rejoignez même des groupes facebook dédiés aux annonces immobilières. 

Et là… surprise.

Vous recevez des annonces identiques tous les jours. Globalement, ce sont celles que vous n’avez pas sélectionné au départ : des annonces avec peu de descriptif, des photos qui montrent seulement une ou deux pièces. Elles ne vous donnent pas envie de vous projeter.

Le premier réflexe : vous dire qu’il doit y avoir un loup quelque part.

« S’ils ne montrent pas tout, c’est que le reste de la maison doit nécessiter des travaux. En plus, elle est en vente depuis des mois. Si personne ne l’achète, cela confirme ma première impression ! »

Dans les groupes facebook, vous voyez des postes de vendeurs désabusés :

“ma maison est à vendre depuis 1 an, j’ai eu plus de 100 visites mais aucune proposition, les acheteurs sont vraiment de plus en plus difficiles…” 

Allez-vous contacter cette personne pour en savoir plus sur sa maison ? Je ne pense pas. Au mieux, vous allez visiter rapidement son annonce avec un apriori négatif. Dans votre tête vous partez en vous disant “il y a un loup” et au moindre détail qui ne vous plaira pas sur l’annonce, vous fermerez la page et passerez à autre chose. 

4. Revenons à vos candidatures

Je pense que vous avez compris où je voulais en venir ….

En effet, la recherche d’emploi est identique à ce processus que vous avez lorsque vous achetez une maison. (ça peut être autre chose évidemment.)

  • Si vos candidatures ne sont pas complètes et personnalisées pour permettre au recruteur d’obtenir toutes les informations nécessaires en un coup d’oeil, elles ne permettent pas au recruteur de se projeter, il ne vous appellera pas.
  • Ensuite, votre lettre de motivation ne sera pas lue si votre CV ne donne pas envie d’en savoir plus. Dans notre exemple de la maison, votre CV correspond au titre, aux mots clés cochés et aux jolies photos qui permettent de se projeter. Quant à elle, la lettre de motivation correspond au texte descriptif de l’annonce, qui demande plus de temps et qui sera lu uniquement si la première étape est validée. 
  • Si vous n’avez pas toute l’expérience requise pour le poste, ce n’est pas grave. Mais, vous vous devez de prouver ce que vous pouvez apporter à l’entreprise malgré cela. Le recruteur doit pouvoir se projeter avec vous et se dire “on voulait quelqu’un qui n’avait pas besoin d’être formé, mais finalement, cela peut être une opportunité de recruter un candidat comme celui-ci” 

5. Votre réseau et les réseaux sociaux

  • Le réseau joue un rôle très important. D’après une enquête emploi de l’INSEE réalisée en 2016 : seulement 7% des français obtiennent un job grâce aux offres d’emploi publiées, et + de 42% grâce au réseau et aux candidatures spontanées. 
  • Il faut donc travailler son réseau et avoir un profil prêt à être visité : clair, positif, avec les bons mots clés, qui donne envie d’en savoir plus. 
  • Enfin, lorsque vous indiquez votre désarroi sur les réseaux sociaux, cela ne renvoie pas un message positif. Préférez les posts qui démontrent votre plu-value, votre esprit conquérant. Ne mettez pas le recruteur dans un apriori négatif dès qu’il lit vos premiers mots. 

Si cet article peut paraître un peu “rentre dedans”, c’est qu’il est important pour moi de créer un électrochoc pour partir sur de bonnes bases. Parfois, on a l’impression de faire le maximum, mais un regard extérieur sur la situation permet de prendre du recul pour faire les bons ajustements. Je suis certaine que vous n’enverrez plus de candidatures de la même façon après cet article !

C’est tout pour aujourd’hui …. Continuons la discussion sur le groupe privé !

clairelea